» Dixit Dominus « 

 Antonio Vivaldi (1678-1741) : Dixit Dominus, RV 595
 Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Dixit & Magnificat, KV 193
 Georg Friedrich Handel (1685-1759) : Dixit Dominus, HWV 232
 
 
M. Mathéu, H. Bayodi-Hirt (sopranos), A. Roth Costanzo (contreténor / countertenor), M. Sakurada (ténor / tenor), F. Zanasi (baryton / bass) & Manfredo Kraemer (concertino)
 La Capella Reial de Catalunya & Le Concert des Nations, Jordi Savall, dir.
 
 
Label : Alia Vox Référence : AVSA9918 Code-barres / Barcode : 8435408099189

Revue de presse

Voici un autre jalon qui vient s’ajouter au prestigieux catalogue d’Alia Vox. Avec cet enregistrement qui a pour thème central le Psaume 110 – « Dixit Dominus » (Le Seigneur dit … à mon Seigneur) Jordi Savall nous présente le résultat du travail des étudiants de la 6ème Académie de Formation Professionnelle de Recherche et d’Interprétation. Dix des vingt membres de la Capella Reial de Catalunya participant à cet enregistrement sont identifiés comme étant finalistes de cette école de formation.

Ce n’est pas le premier enregistrement que Savall effectue avec des musiciens issus de ces Académies, (Messe en si mineur de Bach, AVDVD 9896, L’Orchestre de Louis XV, AVSA 9892, Magnificat et Jubilate AVSA9908, AVSA9909D).
Les critiques français ont été sévères à l’endroit de ce Dixit Dominus. Chez Diapason (#652, 12/2016) Luca Dupont-Spirio commence par nous présenter un maestro plutôt angélique : »Jordi Savall reste unique. Quel autre chef, avec une pulsation aussi relâchée, une articulation aussi sommaire que celles du « 
Et in saecula » – version Vivaldi – enveloppe l’auditeur dans un bain sonore aussi gratifiant ? Même les choeurs du Magnificat mozartien, à leur manière, ne sont pas sans grandeur ni drame, malgré un dessin lisse et peu contrasté. Là où l’oreille cherche ses marques à la surface des accents, Savall, la persuade de se laisser bercer par un mouvement subtil ». Mais il y a un mais: « .. pourquoi s’entourer de solistes aussi modestes ». D’où la faiblesse du disque selon ce critique qui décerne une note décevante de 3.

Chez Classica (#194, 07/2016) Philippe Venturini semble faire un même constat: « … un orchestre pas toujours en place…, (des) solistes souvent dépassés ». De plus « ce programme (enregistré live) …pâtit d’une prise de son lointaine et sans relief… ». Et pourtant Manuel Mohino était à l’oeuvre ce soir-là, 1er juin 2015 à l’Auditorium de Barcelone. Venturini donne une note de 2 sur 5 à cette réalisation.

Pour Lindsay Kemp de Gramophone (01/2017) cet enregistrement des trois Dixit Dominus et du Magnificat de Mozart ne révolutionne en rien la discographie de ces oeuvres. Le principal défaut selon lui vient du déséquilibre entre solistes et choeur par rapport à l’orchestre. Ce manque de relief nous livre des interprétations qui semblent plutôt timides.

En contraste total avec ces appréciations nous avons la critique de Bertil van Boer chez Fanfare (40:6 – 07/2017). Ce critique ne trouve rien à redire des prestations des cinq solistes. Il « … apprécie les tempos » adoptés par Savall et trouve le choeur de la Cappella Reial « … bien discipliné et fonctionnant tel une machine bien huilée ». Au final, « … a fine disc »,  tout à fait recommandé.

John W. Barker rédige une courte critique pour American Record Guide (07/2017) et il apprécie lui aussi le travail du choeur ainsi que celui de l’orchestre mais trouve toutefois que la prestation des solistes est « … inégale et compromet jusqu’à un certain point l’effet final ». En définitive, un enregistrement intéressant, mais rien de révolutionnaire.

Sur la Toile nous disposons de trois excellents commentaires.

Le premier posté sur le site de MusicWeb International (02/2017) est signé Simon Thompson. Ce qui ressort selon ce dernier de cet enregistrement c’est l’excellente performance du choeur dans le Dixit de Handel qui constitue en quelque sorte le « hors d’oeuvre » de ce CD. Dans l’ensemble un projet bien réalisé et méritant une écoute sérieuse.

Johann van Veen nous propose sur son site musica Dei donum un commentaire très élaboré qui se conclut par un verdict très favorable. « Savall, selon lui, dispose d’excellents solistes; en particulier les deux sopranos qui nous livrent des performances exemplaires (outstanding), … d’autant plus que leur chant n’est pas perturbé par un vibrato constant. « Choeur et orchestre sont formidables.. ».

Finalement il convient de mettre de en évidence la remarquable critique rédigée par Benjamin Ballifh pour ClassiqueNews (11/2016). On nous propose un « … programme copieux et cohérent (qui) affiche la grande aisance et ce fini instrumental autant que vocal qui caractérisent les effectifs réunis autour du catalan Jordi Savall ». Selon ce critique nous avons « … un triptyque thématiquement très juste ». De Vivaldi nous passons à Mozart puis finalement à Handel. Un Handel « … très vivaldien » selon Ballifh. Dans ce dernier Dixit (HWV232) « … l’activité du chœur est superbe de précision d’abattage, de couleurs et de rondeur picturale ». Il poursuit :  » Savall a le talent de la vie, du mouvement grâce à des chanteurs nuancés, et comme fragilisés, donc humains, et des instrumentistes prêts à les secourir dans une odyssée musicale qui nous parle essentiellement de fragilité humaine ». L’appréciation finale du critique est sas équivoque: « L’articulation des textes, la souplesse et l’accentuation du flux musical, la richesse sonore et l’intelligence dans la conception artistique globale, suscitent l’admiration. Excellent triptyque sacré ». Cet enregistrement se mérite un ‘Clic’, c’est-à-dire la plus haute distinction décernée par ce webzine.

Pour acheter ce disque :

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s